July 21st, 2013

« conceptio per aurem »

Virginité et foi ; « conceptio per aurem »

Plus curieuse et chanceuse est la formule « conceptio per aurem » qui apparaît pour la première fois dans la rédaction arménienne de l'apocryphe l'Évangile de l'enfance: "Le Verbe de Dieu pénétra en elle (Marie) à travers l'oreille, et la nature intime de son corps fut sanctifiée... Et au même moment commença la grossesse de la sainte Vierge."[3]

L'image de la conception par l'oreille illustre l'idée augustinienne de la conception par la foi.

[3] L'Evangile de l'enfance V ,9, in C. Michel et P: Peeters, Evangiles apocryphes, vol. II, Paris 1914, p.97.