August 14th, 2012

(no subject)

Immer muß sie nach ihm sehen,

 Ob er nicht sein Antlitz kehrt,

 Und vor Scham möcht sie vergehen,

 Wenn er ihren Wunsch gewährt.

Und in züchtig bangen Schmerzen

 Werden tausend Wünsche frei;

 Ach, sie wünscht, verwirrt im Herzen,

 Daß er eine Jungfrau sei.

(no subject)

Ruhig hört sie ihn und weinet,

 Da erließ er ihr die Schuld:

 "Friede, Herz! Die Sonne scheinet,"

 Sprach er, "fühl des Himmels Huld!"

(no subject)

Alles wird zum Paradiese.

 Mensch und Tier versöhnet sind,

 Und die Blumen senden Grüße

 Von dem süßen Jesuskind.

O, wie lacht der Garten heiter!

 Funkeln nicht die Blumen schön?

 Und der Himmel scheinet weiter

 In der Vögel Lustgetön.

Un Été a la Campagne

Ma pauvre tante, ne se doutant guère qu'un œil indiscret était braqué sur elle, procédait aux soins de sa toilette de nuit avec un abandon, un laisser-aller que légitimait la complète solitude dont elle croyait jouir.

Elle délaça d'abord ses bottines et mit à découvert, pendant cette opération, un mollet dont les belles proportions eussent fait honneur à la Diane chasseresse; sa robe ôtée, je vis des bras... des bras dignes de remplacer ceux qui manquent à la Vénus de Milo ; le corset ayant bientôt pris même chemin que la robe, j'aperçus une gorge d'une rigidité marmoréenne. Je ne revenais pas de ma surprise, lorsque la chemise tomba et me laissa tout le loisir d'admirer une (aille souple et fine, s'attachant à des hanches d'une magnifique ampleur, puis des cuisses et des jambes d'une rondeur, d'une perfection, d'une pureté de formes à faire rougir d'envie la Velléda du Luxembourg, qui n'est qu'une cagneuse comparée à ma tante.

Celle-ci, du reste, semblait se considérer avec infiniment de plaisir dans l'armoire à glace qui se trouve au pied de son lit et qui reflétait complaisamment tant de beautés diverses si rarement rassemblées dans la même personne. Elle regrettait sans doute que tous ces charmes fussent pour le moment en vacances, et que mon oncle fût bien loin, occupé à donner la chasse aux Arabes, tandis qu'il eût fait si bonne figure dans le lit moelleux qui se dressait là et qui n'allait recevoir qu'une pauvre solitaire réduite à se repaître de souvenirs.

Je te l'avoue franchement, ce lit excitait ma convoitise; j'aurais voulu en occuper la moitié; j'aurais essayé de faire oublier à la belle délaissée les ennuis du veuvage, et je cherchais sérieusement un prétexte qui me permit de pénétrer dans sa chambre; mais la peur de voir mes avances mal accueillies me retint, et, ma foi! lorsque ma voisine fut couchée et eut éteint sa lumière, je gagnai tout doucement ma couche et me mis à faire seule ce que j'aurais si volontiers fait avec une autre. 

(to be translated)